futurPass_Present

Le moment présent

"Lorsque tu seras en accord avec la vie, tu verras que tu fais toute chose au bon moment. Tout ce que tu as à faire pour t'harmoniser est de prendre du temps pour entrer en silence et trouver le contact direct avec toi même. C'est pourquoi ces moments de paix et de silence sont d'une telle importance vitale pour toi, bien plus important que tu ne crois.

Un instrument de musique, lorsqu'il est désaccordé, crée la disharmonie ; il en est de même pour toi. Un instrument de musique doit rester accordé ; toi aussi, tu ne peux l'être à moins de prendre du temps pour être en silence. Cela ne peut se faire quand tu t'agites dans tous les sens, pas plus qu'un instrument de musique ne peut être accordé pendant qu'on en joue. C'est dans le silence que les notes peuvent être écoutées et réajustées. C'est dans le silence que tu peux entendre la petite voix tranquille, que tu peux entendre ce qu'il faut faire."

Extrait de La petite voix de Eileen Caddy

FacebookTwitterGoogle+Google GmailOutlook.comLinkedInViadeoPartager
2012-10_Bing_10_26_2012_es-US

Citations sur Le moment présent

"Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt."

Albert EINSTEIN

" Le présent n'est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l'action".

Simone DE BEAUVOIR

"Le moment le plus important c'est le présent si on s'occupe pas de son présent on manque son futur".

Bernard WERBER

Au présent, je re-sens,  je ne suis pas passive, je suis dans l'action,

je suis dans l'éveil de mes sens, dans l'écoute sans chercher de sens à ce qui vient et repart,

je suis dans le pur ressenti, et sans la pensée réfléchie,

je suis dans un lâcher prise,

qui me permet de prendre conscience de qui je suis physiquement,

qui permet de ressentir mon corps, son état,

qui permet de ressentir mon état, mon état d'âme,

Je laisse aller les problèmes et les soucis, le temps d'un instant.

Ils n'ont plus de prise sur moi. Il n'y a que moi. C'est mon espace à moi, mon temps à moi.

Ce temps présent où la durée et le lieu se confondent.

Je suis au pré-sent,

Je peux être n'importe où, juste dans un éveil des sens,

dans le présent je suis ici et maintenant c'est certain.

Ce n'est pas un poème mais c'est mon inspiration que je partage avec toi.

Et toi que t'inspire le présent ?

HPIM1518

Comment garder courage dans les moments difficiles

Bonjour,

Si tu as lu mon article d'hier je te mets la suite. Si ce n'est pas le cas alors je t'invite à le lire pour une meilleure compréhension.

Pour l'auteur, l'intention est "une force omniprésente et universelle"… avec qui vous pouviez entrer en contact "pour vous rendre à votre destination grâce à son énergie".

Il propose :

5 suggestions

"1) Quand vous n'êtes pas dans votre assiette, que vous vous sentiez perdu ou de mauvaise humeur, visualisez la poignée du tramway … imaginez que vous flottez dans les airs et que la tramway vous transporte vers l'intention qu'on a programmé pour vous. Cela est un outil pour mettre en pratique l'acte de vous abandonner à votre vie.

2) Répéter le mot "but" lorsque vous souffrez d'anxiété ou quand tout autour de vous semble conspirer pour vous empêcher de remplir votre mission. Cela vous aidera à vous rappeler qu'il faut demeurer calme et serein…

3) Dites vous que vous avez une mission et un partenaire silencieux sur qui vous pouvez toujours compter. Quand l'ego vous définit par ce que vous possédez, par ce que vous faites ou par rapport aux autres, utilisez le pouvoir de votre libre arbitre "je suis ici pour une raison précise, je peux accomplir tout ce que je désire et je le fais en harmonie avec la force créatrice de l'univers qui pourvoit à tout". Cela deviendra une façon automatique de répondre aux défis de la vie. Des résultats synchroniques commenceront bientôt à arriver.

4) Agissez comme si tout ce que vous désirez est déjà acquis. Vous devez croire que vous avez déjà reçu tout ce dont vous avez besoin, que vous désirs seront comblés et que l'esprit englobe tout ce qui existe. L'un de mes dix secrets du succès et de la paix intérieure consiste à vous traiter vous même comme si vous étiez déjà la personne que vous aimeriez devenir.

5) Copiez cet ancien diction hassidique et portez le sur vous pendant un an. Cela vous aidera à ne pas oublier le pouvoir de l'intention et comment il peut vous aider tous les jours de toutes les façons.

Lorsque vous traversez un champ avec un esprit pur et sain, de toutes les pierres, de tout ce qui pousse et de tous les animaux, jaillit de leur âme une étincelle qui s'accroche à vous, et c'est ainsi qu'ils se purifient et deviennent un feu sacré en vous."

Extrait du livre LE POUVOIR DE L'INTENTION de Dr Wayne W. DYER

Encore une fois, je me fais juste ici le facteur de ce message. Je n'y mets ni avis ni interprétation aujourd'hui en tout cas. Prends ici uniquement ce dont tu as besoin pour aller au mieux qu'il t'est possible de l'être.

N'hésite pas à laisser un commentaire pour m'orienter : si je dois persévérer avec ce type de message ou alors si tu as besoin d'autre chose pour attirer le bonheur dans ton quotidien. Bien sûr, tes astuces, tes découvertes, tes lectures sont les bienvenues.

Je te mets ci-dessous des liens sur d'autres auteurs qui donnent leurs avis sur le pouvoir de l'intention.

Bises

http://www.lateledelilou.com/Le-pouvoir-de-l-intention-et-de-la-pensee-Vanessa-Mielzareck_a619.html

boule bleu

Astuces pour les moments difficiles

Bonjour,

Aujourd'hui, si tu lis cet article c'est qu'il s'adresse à toi précisément parce que tu vas y trouver quelque chose que tu cherches. J'ai eu une pensée pour toi et je partage donc avec toi une astuce qui t'aidera à surmonter tes difficultés. Heureusement, il y en a plein, mais je ne t'en écris ici qu'une. Celle-ci je ne l'ai pas inventée mais je sais qu'elle est pour toi. Profites en bien et surtout n'hésites pas à me laisser un commentaire.

Exercice :

"Voici un exercice que je trouve particulièrement utile lorsque je ressens le besoin d'activer l'intention. Il se peut que cela fonctionne également pour vous…

…C'est l'un de mes plus vieux souvenirs. Ma mère, mes deux frères et moi prenons le tramway qui doit nous conduire du quartier Est de Détroit jusqu'à Water-works Park. J'ai deux ou trois ans. Je lève les yeux et aperçois les poignées qui pendent du plafond. Les adultes peuvent s'y tenir, mais de mon côté, je ne peux qu'imaginer l'effet que cela fait d'être assez grand pour saisir ces poignées au-dessus de ma tête. En fait, je joue à faire semblant que je suis assez léger pour flotter jusqu'aux poignées de maintien. Puis, j'imagine que je suis en sûreté et que le tramway me conduit jusqu'à ma destination, à la vitesse de son choix, s'arrêtant pour prendre d'autres passagers qui se joignent en cours de route à notre extraordinaire aventure en tram."

et c'est là que ça commence à devenir intéressant pour toi.

"Dans ma vie adulte, j'utilise l'image des poignées de maintien pour me rappeler l'importance de revenir à l'intention. J'imagine une poignée à un peu plus d'un mètre au-dessus de ma tête, assez haute pour que je ne puisse l'atteindre, même en sautant. La poignée est fixée au plafond du tramway, mais cette fois, le tramway symbolise le pouvoir mouvant de l'intention. Peut être l'ai-je lâchée ou peut-être se trouve-t-elle temporairement hors de ma portée. Néanmoins, dans les moments de stress, d'anxiété, d'inquiétude ou de malaise physique, je ferme les yeux et m'imagine, le bras tendu en train de flotter jusqu'à la poignée du tramway. Au moment où je la saisis, je pousse un soupir de soulagement et ressens une extraordinaire sensation de bien être…"

"…Lorsque vos pensées se détournent de l'Esprit pour s'intéresser à l'ego, vous perdez contact avec le pouvoir de l'intention. Votre libre arbitre  peut suivre le mouvement de l'Esprit universel dans son dévoilement ou s'en éloigner et tomber sous la coupe de l'ego. Tandis qu'elle s'éloigne de l'Esprit, la vie apparaît soudain comme une lutte sans merci. Des énergies plus lentes se mettent à circuler en vous, et il se peut que vous vous sentiez désespéré, impuissant et désorienté. Vous pouvez utiliser votre libre arbitre pour rejoindre des énergies supérieurs, plus rapides."

Extrait du livre "Le pouvoir de l'intention" de Dr Wayne W. DYER

Si le paragraphe te paraît complexe, voir mystique, je t'encourage à écouter la vidéo ci-dessous pour avoir plus d'éclairage sur le pouvoir de l'intention.

Dans un prochain article je donnerai mon propre avis sur ce sujet, mais aujourd'hui je pense que le Dr Wayne W. DYER a quelque chose à te dire et je me contenterai pour cette fois d'être son messager.

http://editions-ariane.com/wp-content/uploads/2012/11/CreateursAvGarde_prev.pdf

me souvenir de la connaissance

Exercice de méditation

Bonjour,

Aujourd'hui, je te propose quelques petites astuces pour méditer.

D'abord, assures toi d'être dans un endroit calme où tu ne seras pas dérangé(e). Allongé(e) ou assis(e), tu t'installes confortablement avec une petite couverture si nécessaire pour ne pas avoir froid.

Alors que tu te concentre  sur ta respiration, une main sur le ventre peut aider à te reconnecter avec ton corps, dès que ton esprit commence à vagabonder.  Tu peux également pour te recentrer sur ton corps lever la langue dans la bouche pour qu'elle touche ton palet.

Les yeux fermés, tu prends une grande respiration de manière à remplir tes poumons (en comptant de 1 à 3 au début puis tu augmentes au fur et a mesure) tu bloques et tu expires le plus lentement possible. C'est là que la main sur le ventre va t'aider à te recentrer sur ton expiration. Tu accompagnes juste le mouvement de ton ventre qui se vide. A la fin tu fais un effort (petit effort) pour vider le reste de l'air qui te reste. Tu bloques.

Et tu reprends une grande respiration comme à l'étape précédente et tu refais l'exercice autant de fois que nécessaire.

Au bout d'un moment, les pensées vont revenir. C'est normal, constate juste qu'elles sont là et c'est bien.

Il te suffit juste d'observer et de ne pas les alimenter. Ainsi, tu prends du recul. Le fait de juste  les observer  te permet de revenir à l'exercice de méditation et de reprendre  ta respiration. Ainsi quand tu te recentres sur ton corps, les idées n'ont plus de puissance et c'est toi qui reprends le contrôle.

Ralentis chaque mouvement, recentre toi sur tes sens, les odeurs, les bruits, sur ce qui se passe autour de toi …

Moi, j'aime mettre de l'encens à la lavande. La lavande aide à ralentir les flux de pensées.

La méditation est l'opportunité pour toi de laisser ton corps s'exprimer. Tu peux l'écouter. Qu'est ce qu'il a à te dire aujourd'hui ?

Comment est il ? Tendu ? Courbaturé ? Comment va ton dos ? En as-tu pris plein le dos aujourd'hui ? Quelle est la partie de ton corps qui a  besoin le plus d'être relâchée ?

Ci dessous un lien pour d'autres astuces

http://www.plusquedesmedicaments.ca/fr/article/index/meditation_techniques

En attendant tes commentaires et tes astuces,

Bises

 

stress-travail

Gestion du stress au travail

"L'inquiétude ne vide pas demain de son problème, elle vide aujourd'hui de sa force."

Corrie Ten Boom

S'il y a bien un endroit où le Bonheur est difficile à atteindre c'est au travail. On y trouve souvent des contraintes en tout genre, des collègues avec qui on est obligé de travailler alors qu'on n'a pas forcément d'affinités, des objectifs difficiles à atteindre car irréalisables. Difficile de maintenir le moral dans ces conditions. N'est ce pas ?

Un article du nouvel observateur n° 2567 alerte sur l'augmentation de la consommation de benzodiazépines en France. Selon lui un français sur 6 a consommé ces médicaments psychotropes une fois au cours de l'année. Alors que l'on constate une accoutumance aux doses et durées de ces traitements "une solution serait de favoriser des techniques de psychothérapie, de relaxation, voire de méditation, pour lesquelles le médecin n'est pas formé. On a la preuve qu'elles marchent contre le mal-être que l'on veut guérir avec un médicament".

Je te mets quelques liens pour t 'orienter vers des astuces pour améliorer un quotidien rempli de stress.

http://meditaion-mbsr-mbct.fr.over-blog.fr/article-dossier-sciences-et-avenirs-sur-la-pleine-conscience-mindfulness-mbsr-dates-des-sessions-de-rentre-118917911.html

http://www.association-mindfulness.org/mbsr.php

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Bonheur-sur-ordonnance

http://www.groupeinfoasiles.org/allfiles/revuedepresse/121025NouvelObs2503psychotropes.pdf

www.pourquoidocteur ?

epidemie du bonheur

Epidémie du Bonheur

Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse.
L'OMB (organisation mondiale du bien être) prévoit que des milliards de personnes seront contaminées dans les 10 années à venir.
Voici les symptômes de cette surprenante maladie :
 
1)Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d'agir sous la pression de la peur, des idées reçues et du conditionnement du passé.
 
2) Manque total d'intérêt pour
juger les autres,
se juger soi-même et
s'intéresser à tout ce qui engendre conflits.
 
3) Perte complète de la capacité de se faire du souci (cela représente l'un des symptômes les plus importants).
 
4) Plaisir constant d'apprécier les choses et les êtres tels qu'ils sont, ce qui entraîne une inspiration de l'habitude de vouloir changer les autres.
 
5) Désir intense de se transformer soi même pour développer ses potentiels de santé, de créativité et d'amour.
 
6) Attaques répétées de sourires, ces sourires qui disent "merci" et donnent le sentiment  d'unité et d'harmonie avec tout ce qui vit.
 
7) Ouverture sans cesse croissante de l'esprit d'enfance, à la simplicité, au rire et à la gaïeté.
 
Tout contact avec ces personnes sont à éviter pour continuer à vivre dans la peur, les conflits, la maladie et le conformisme. En effet, cette maladie est  extrêmement contagieuses.
 
Si tu présentes déjà ces symptômes, saches que c'est probablement irréversible. Les traitements médicaux chimiques peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes, mais ne peuvent s'opposer à la progression inéluctable de la maladie. Aucun vaccin anti douleur n'existe. Attention ! Cette maladie du bonheur provoque une perte totale de la peur de mourir qui est le pilier central des croyances des sociétés modernes.
Des troubles sociaux graves risques de se produire : tels que les grèves de l'esprit belliqueux, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, cercles de partages et de guérisons, crises collectives de fou rire et de joie de vivre intense, gratifications démesurées.
 
smiley groupe

 

 

 

 

 
Fais passer le message. Ca commence a devenir URGENT.
je te mets un lien sur une page qu'on m'a partagé qui est remplie de pensées et d'images positives, toi aussi propages tes pensées positives.
 
Bises à demain
 
 
 
vacances%202008%20019

Paix…

"C'est en parvenant à nos fins par l'effort en étant prêt à faire le sacrifice de profits immédiats en faveur du bien être d'autrui à long terme, que nous parviendrons au bonheur caractérisé par la paix et le consentement authentique."

Dalaï Lama

"La paix nourrit, le trouble consumme"

Proverbe Islandais

" Rien ne concourt davantage à la paix de l'âme que de n'avoir point d'opinion."

George Christophe Lichtenberg

"On est jamais si éloquent sur la paix que lorsqu'on vient de gagner une guerre"

Jean Dutourd

"La conscience ? Elle n'empêche jamais de commettre un péché. Elle empêche seulement d'en jouir en paix"

Théodore Dreiser

"La paix n'est pas un vain mot, c'est un comportement"

Proverbe ivoirien

Bises

A demain

culpabilité 2

La culpabilité

"Une rivière n'entretient aucun doute, c'est ce qui la rend paisible. Elle est certaine d'arriver à destination et elle ne souhaite pas aller ailleurs"

Hal Boyle

 

Bonjour,

Aujourd'hui, j'aimerais attirer ton attention sur le sentiment de culpabilité.

Quand tu éprouves ce sentiment, qu'est ce qu'il t'apporte ?

Qui suis-je quand je culpabilise? qu'est ce que je veux être ou ne pas être quand je culpabilise ?

Quel est le contraire de la culpabilité ?

Je cherche son contraire car je pense qu'on ne peut pas vouloir la lumière si on ne connait pas l'obscurité.

C'est quand je connaîs la pauvreté que je désire la richesse.

C'est quand je suis malade que j'apprécie la bonne santé.

Tu ne peux pas apprécier l'amour si tu n'as pas expérimenté le rejet, l'abandon ou la peur.

Tu ne peux vouloir le bonheur qu'après avoir fait le tour de tes malheurs.

Tu ne peux techniquement remonter que tu es déjà descendu.

Les contraires, les opposés, existent pour rendre plus évident, ce qu'on veut ou ce qu'on ne veut pas. D'ailleurs, ce que l'on ne veut pas détermine ce que l'on veut. Le manque appelle  le désir.

La décision, le choix tient de ce que l'on veut ou pas. Je pense qu'il n' y a pas bon ou de mauvais choix, pas plus que de personnes bonnes ou mauvaises. C'est une question de jugement. Je ne suis pas en train de dire qu'on vit dans le monde de bisounours, où tout le monde  est gentil. Au contraire, y a des gens, par exemple des criminels qui font des choses odieuses, sans nom.  Je pense juste qu'il n'y a pas d'intérêt  de s'y appesantir pour avancer. Car nous avons tous en nous le même besoin : "découvrir qui nous sommes". Quelques fois les choix que nous faisons nous conduisent à montrer (aux autres aussi bien qu'à nous mêmes) le meilleur de qui l'on est et d'autres fois c'est le pire de qui l'on est. Quelque soit le choix qu'on fait, on reste la même personne avec le mieux et/ou le pire. C'est une question de regard, d'orientation, de direction qu'on porte soit sur soi, soit sur les autres. Si tu ne peux pas changer les choses, change ton regard sur ces choses. Si tu ne peux pas changer les personnes, change ton regard sur ces personnes. Si tu décides de chercher du positif dans toutes les situations y compris les plus difficiles, si tu décides de chercher du positif chez tout être humain y compris les plus (je te laisse utiliser le terme que tu voudras), alors tu trouveras toujours quelques choses de positif. L'intérêt de ne pas s'arrêter sur le négatif et de s'orienter sur le positif car le positif attire le positif. De même le négatif attire du négatif. Quand tu es négatif tu fais de l'immobilisme, tu ne fais pas les choses parce que tu as peur de ci ou de ça. Tu ne rencontres pas l'autre parce que tu penses qu'il est négatif. Tu as peur qu'il te fasse souffrir alors tu te protège mais Tu l'enferme dans un comportement négatif. Et tu t'enfermes comme ça tout seul dans une prison que toi même tu construis. Si ça te donne un sentiment de bien être. Alors continue. Tu es sur la bonne voie. En revanche si tu ne te sens toujours pas mieux, le changement s'impose si tu veux attirer à toi le bonheur. Quand tu vois le bon dans l'autre, tu lui donnes l'occasion d'être le meilleur de lui même. Tu te donnes à toi l'occasion d'une nouvelle rencontre, d'une relation qui ira davantage vers ce que tu veux. Oublies les attentes que tu as vis à vis de lui.  Prends juste le moment présent, prends le positif qui vient à toi au moment présent.

"Si vous changez votre façon de regarder les choses, les choses que vous regarder change"

Dr Wayne Dyer

Il y a soit une action qui nous approche de ce que nous voulons être, et dans ce cas nous avons le sentiment de bien être.

Ou alors, il y a une action qui nous éloigne de ce que nous voulons être, qui est contraire à nos valeurs, qui est en désaccord avec ce que nous sommes, dans ce cas, nous vivons un sentiment désagréable. On est alors pas bien dans son corps, mal dans sa peau.

Quel est l'intérêt de culpabiliser pour quelque chose qu'on a fait ou qu'on aurait dû faire ou pas, alors qu'en permanence nous avons l'occasion de choisir, soit d'aller vers quelque chose qui nous met en accord avec nous même, ou soit qui nous conduit à un sentiment de mal être.

Chaque jour, chaque instant nous avons à faire ce choix. Est ce que ce je vais faire correspond à ce que je veux vraiment ? Nous aurons tout le temps ce choix à faire. Nous n'avons pas d'autre chose à faire que d'agir soit en fonction de ce que l'on veut soit de ce que l'on ne veut pas. Suite à ce choix,  on aura un sentiment de bien être, soit un sentiment désagréable.

"Tout le monde veut des surprises. Mais on ne veut que des surprises auxquelles on s'attend. Les autres on les appelle des problèmes. Cependant, nous avons besoin des deux pour grandir"

Anthony ROBBINS

Plus tu feras des choses où tu te sentiras en accord avec toi, plus tu augmenteras ton estime de soi, plus tu seras heureux, plus tu te sentiras libre, mieux tu pourras t'aimer, mieux tu pourras aimer l'autre.

Je crois qu'il n'y a pas de bon ou mauvais choix. Il n'y a que des choix qui rapprochent de sa vraie personnalité et d'autres qui en éloignent.

peur

Peurs

"Si vous ne poussez pas vos craintes dans un coin, ce sont vos craintes qui vous pousseront dans un coin"

Jim Rohn

Bonjour,

Aujourd'hui, j'ai toute une série de questions.

  • Pourquoi est-ce plus difficile d'accéder ou de croire au Bonheur alors que nous croyons facilement être né sous une mauvaise étoile ?
  • Pourquoi est-ce si difficile de lâcher prise ?
  • Pourquoi a-t-on besoin de garder le contrôle ?
  • Pourquoi est-ce difficile de croire en soi, en son destin,  en sa bonne étoile, à son avenir ?
  • Pourquoi est ce plus facile de déprimer que de rechercher le Bonheur ?
  • Pourquoi avoir peur d'être déçue du Bonheur alors qu'on s'accroche au malheur ?
  • Pourquoi est-ce si facile de croire qu'on est "nul", alors qu'on pourrait accepter de voir le meilleur qui est en nous ?
  • Pourquoi est-ce plus facile de critiquer l'autre plutôt que de voire ce qu'il y a de positif en lui ?

Louise L. Hay propose un CD  qui s'appelle "Surmonter les peurs" ; je ne peux pas le partager pour respecter le droit de l'auteur, qui visiblement tient à ce qu'on achète son oeuvre. Toutefois, si vous aviez envie de l'acheter vous ne serez pas déçue : c'est un bon investissement. Je me mets le CD à chaque fois que j'ai des craintes et des angoisses et le CD me redonne de l'espoir.

En attendant voici un lien :

http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Savez-vous-deconnecter/3-exercices-pour-apaiser-votre-esprit

Bises

emotions

Nos émotions

N'as-tu pas remarqué que les moments où tu es le mieux c'est pendant les vacances ? Peut-être pas ?  Dans ce cas vaut mieux zapper et passer à une autre lecture ou autre chose…

Si tu es en meilleure forme quand tu es en vacances, tu peux continuer la lecture. Mon article s'adresse à toi. Qu 'est-ce qui te rend plus heureux ? Est-ce que c'est quand tu fais quelque chose qui te fait du bien ? Est-ce que c'est quand tu vis un moment agréable ? Est-ce que c'est quand tu fais quelque chose qui t'apporte du plaisir ?

Ou est-ce que c'est quand tu fais quelque chose que tu n'aimes pas, ou que ce que tu fais est en désaccord avec tes valeurs ? Ou bien encore, est-ce que c'est quand ça ne correspond pas à qui tu veux être ?

Je pense que nos ressentis, nos émotions sont la clé du Bonheur.

  • Faut il écouter son coeur ?!?! Là où régissent les émotions ????
  • Penses-tu que ton coeur puisse être un guide ?…
  • …ton Guide ?

En ce qui me concerne quand je persévère dans quelque chose qui m'est désagréable je fuis les "bonnes" heures.  Je crée mon malheur, ces heures où je me sens mal.

Toutes les fois où j'ai fait quelque chose de désagréable, et que j'ai persévéré, je n'ai pas été plus heureuse par la suite. En faite, ça ne s'est pas arrangé, ça a même empiré. En revanche, quand je fais quelque chose d'agréable je crée mon Bien être. Et là, c'est ce que j'appelle le Bonheur, cette sensation où t'es bien. Tu te sens libre, tu te sens vivre, tu as confiance en toi. C'est un moment présent, très vivant. Ce n'est qu'un instant ! Mais c'est l'accumulation de petits instants qui apporte une continuité au Bonheur, qui le rend permanent.

Rechercher ces moments agréables, c'est s'habituer à être toujours de plus en plus heureux. C'est attirer à soi une accumulation de moments de plaisirs, c'est ce que j'appelle le Bonheur. Un état de Bien être ponctuel qui finit à la longue par être un état permanent.

C'est l'état où tu as tellement confiance en toi, tellement confiance en l'avenir que tu ne peux que croire que, de toute façon, un problème n'existerait pas s'il n'y avait pas déjà la solution. Tu as tellement confiance en toi, que tu ne sais ni comment, ni avec qui, mais tu sais que tout rentrera l'ordre.

Les émotions sont pour moi la clé du Bonheur.

Plus elles sont positives, et plus mes vibrations sont élevées, plus mes désirs se réalisent, plus mes connaissances, mes intuitions abondent. Mon besoin de créativité est à son comble. Je suis en accord avec les autres, j'attire à moi les choses et les personnes qui sont comme moi. Je suis en pleine forme, animée par un dynamisme, un optimisme, une estime de moi. Et non seulement les nouvelles relations que je rencontre sont dans le même état d'esprit que moi, mais en plus c'est contagieux. Mes proches partagent ce Bien être avec moi.

Nous sommes comme des aimants.

Plus mes émotions sont négatives, alors tous mes amis sont comme moi, ils n'ont pas le moral, ils ne vont pas bien. D'ailleurs, j'ai l'impression que rien ne fonctionne. Même ma santé va mal. J'attire à moi tel un aimant tout ce qui va mal. Je ne vois que ce qui va mal d'ailleurs, chez moi, chez les autres, partout.

Je t'ai mis en lien un article du Nouvel Observateur de la semaine du 9 au 15 janvier 2014. Cet article montre (images à l'appui) le résultat d'une expérience sur les émotions faite sur 700 personnes en Suède, à Taïwan et en Finlande.

http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Les-emotions-peuvent-etre-cartographiees-4893.html#

Je te remercie pour les commentaires que tu laisseras sur cet article ainsi que sur le mien.

Bises

faire durer le plaisir

Faire durer le plaisir

Bonjour,

N'as-tu pas déjà ressenti en écoutant une chanson, un sentiment de nostalgie qui te replonge instantanément dans un souvenir ? Précisément ce souvenir qui est rattaché à cette chanson ? Peut-être est-ce une odeur, un parfum ou un repas qui  te rappelle un moment agréable (ou pas d'ailleurs) ? Ou une sensation physique, un toucher qui t'immerge dans une scène passée. Ou un mot, qui déclenche en toi peur, ou bien être ? Tu touches ici la puissance des sens qui perpétuent un moment passé.

Aujourd'hui, je te propose un petit exercice pour faire durer un moment de plaisir. Je veux dire, un moment que tu as apprécié particulièrement, celui de ton choix.

Pour cela il te faut :

– un peu de temps (entre 15 et 30 minutes, voire plus si tu apprécies)

– le souvenir de ce moment particulièrement agréable,

– un dictaphone, ou la fonction enregistreur de ton téléphone ou un lecteur (quelqu'un qui te fera la lecture)

Voilà, c'est parti !

Tu es confortablement installé(e), assis(e) ou allongé(e), avec l'assurance que personne ne viendra te déranger. Les yeux fermés, pour mieux te rappeler cet instant magique que tu as vécu, tu te remémores ce moment précis qui t'a rempli d'un immense bonheur. Respire profondément pour revivre la scène et observe ce qui se passe autour de toi. Y-a-t-il de la lumière ou est-ce sombre ? Dans quel endroit es-tu ? Dehors ou à l'intérieur ? Fait-il jour ou nuit ?

Alors que tu prends ta respiration, tu regardes autour de toi pour constater ce qu'il y a…Es-tu seule ou en compagnie ? Y-a-t-il du mouvement autour de toi ?  Tu prends une profonde respiration pour apprécier ce moment, et tu écoutes ce qui vient à tes oreilles…Est-ce une musique, du bruit, des gens qui parlent, toi qui parle, où est-ce au contraire silencieux ?

Tandis que tu t'arrêtes sur ce que tu entends (ou pas), tu prends alors une autre respiration pour sentir ces odeurs qui viennent chatouiller ton nez. Peut-être au contraire tu ne sens rien. Alors que tu observes ce qui se passe autour de toi, que tu prends conscience des senteurs ou de leur absence, maintenant tu  t'arrêtes sur ce que tu ressens…Fait-il froid ou chaud ?

Tu revis la scène pour sentir immergé(e) en toi cette émotion intense, cette joie, ce bonheur, cette paix. Respire profondément pour bien apprécier chaque sensation. Lentement tu remplis ton corps de cette énergie que te fais revivre au présent, par la magie d'un souvenir.  Cet instant se perpétue en toi et tu peux le revivre encore et encore à chaque fois que tu auras besoin de te sentir dans cet état de joie, de bonheur, et de paix.

"Le Bonheur n'est pas quelque chose que l'on poursuit, mais quelque chose que l'on a. Hors de cette possession, il n'est qu'un mot"

Emile-Auguste CHARTIER (philosophe, journaliste, professeur)

j'arrive plus à mettre les liens directs. Un problème technique qui se réservera ultérieurement

en attendant je te mets la chanson de l'un de mes chanteurs préférés Bob Marley

Merci Bob, ton souvenir, ta joie, ton dynamisme, tes messages durent encore, bien après ta mort. Inspire nous encore, en encore. Merci BOB