« N’ouvre la bouche que si tu es sûr que ta parole vaut mieux que le silence »

Silence

 

Je rêve d’aimer de manière inconditionnelle. Grand défi n'est ce pas ? je commence donc par mes proches et bien sûr mon fils. Avant d’être maman, je pensais que c’était facile d’aimer de manière inconditionnelle. Comment faire autrement devant un joli bébé, qui dort calmement et paisiblement !!!

2 anges noires

J’aurais pu rester des heures à le contempler dans cet état de silence, devant sa beauté. Ecouter juste le bruit de sa respiration.  Regarder son petit corps endormi et serein était source de tranquillité pour moi. Etre maman, c’était pour moi répondre à tous ses besoins, le nourrir, l’endormir, jouer avec lui, prendre soin de lui, les massages, la toilette, l’endormir. « Quoi qu’il arrive je t’aimerais toujours ». C’est ce que je lui chuchotais chaque jour à l’oreille, d’une voix douce. Puis mon joli bébé a grandi, mais pas son silence, ni sa sérénité. En fait, le silence est devenu rare, comme ma tranquillité. Aujourd’hui c’est un grand garçon de 5 ans qui m’a fait découvrir mon dialogue intérieur. Jusqu’à présent, je pensais constamment et surtout, j’appelais ça réfléchir, j’adorais réfléchir, remplir ma tête en permanence de pensées. Puis, quand la voix de mon fils s’est rajoutée parce que lui aussi parle constamment, puis la musique pour se superposer à tout cela, j’ai commencé à me sentir envahie par le bruit. La rareté du silence lui a donné de la valeur.

Aujourd’hui, je fais silence. « STOP, silence » c’est mon objectif quotidien de chaque instant. Je ne l’impose plus à mon fils, c’est inutile, mais je me l’impose à moi. Et à chaque fois que mon fils oublie de parler, moi je veille, je ne loupe pas cet instant.  Je profite de la moindre seconde de silence pour profiter du moment présent : source de joie et de bonheur. Je prends une grande respiration et j’en profite au maximum, pour ne pas troubler cet instant. Même mes pensées n’ont pas mon attention. Je ne m’attache qu’à mon corps, ma respiration, à cette tranquillité qui dure ce que ça dure mais qui est tellement rare qu’elle est source de joie. J’en suis reconnaissante. Je dis merci. Quand ce silence est interrompu je rends grâce d’avoir pu bénéficier de ce moment de paisibilité attendu et apprécié.

« N’ouvre la bouche que si tu es sûr que ta parole vaut mieux que le silence »

Proverbe arabe

silence

« Ne reste pas dans le passé, n’imagine aucun futur, concentre ton esprit sur le moment présent »

Bouddha

accords toltèques 2

« Lâche prise et ne songe à rien. Adopte le silence comme maître. Découvre le calme et la clarté "

 

 

 

 

 

Merci-de-votre-visite-

 

 

FacebookTwitterGoogle+Google GmailOutlook.comLinkedInViadeoPartager