emotions2

Comment faire de nos émotions des alliées ?

Gérer ses émotions

"N'hésite jamais à t'asseoir un moment pour prendre le temps de réfléchir"

Lorraine Hansberry

Chacun est en quête de savoir qui il est. C'est le but de toute une vie, se connaître à travers l'expérience. Nos indicateurs sont notre corps, notre esprit et nos émotions.

"Lorsque nous ressentons de la colère, nous sommes aussitôt convaincus que nous sommes en colère, et nous trouvons ainsi très vite des raisons de l'être." Fabrice Midal

image-colere

Quand nous avons une émotion désagréable, notre premier réflexe est de nous identifier à elle. Nous pensons que nous sommes notre comportement. Par exemple quand je me mets en colère, je pense être colérique, je pense être une mauvaise personne. D'ailleurs, je dis "je suis en colère". Peut être que je ne vais pas m'autoriser à me mettre en colère, alors je vais bouillonner à l'intérieur jusqu'à explosion, pétage de plomb ou développement d'une maladie quelconque.

tristesse aujourdhui

Si je suis triste, je suis triste à un instant "t", je ne suis pas la tristesse je n'ai pas à maintenir cet état de manière permanente. Je n'ai pas à l'alimenter.

"Il ne s'agit ni d'accepter une émotion ni de la refuser mais de faire entièrement connaissance avec elle."

Comment faire connaissance avec cette émotion ? la méditation permet d'être à attentif à ce que je vis à l'interieur de moi, physiquement quand l'émotion m'habite.

Qu'est ce que je ressens ?

Où ce situe la sensation ?

Dans quelle partie du corps ? De quelle manière ?

 

Toutes ces questions me permettent rapidement de rompre avec cette identification à l'émotion. Ces questions me permettent de prendre du recul, de devenir un observateur.

"Nous ne sommes pas seulement en colère, nous portons attention à l'esprit qui se met en colère. Première découverte : l'esprit est souvent confus, agité, soumis à de nombreux conditionnements et automatismes. Nous sommes donc bien moins libre que nous le pensons. Nous n'arrivons pas à regarder le ciel que déjà nous pensons à autre chose. Notre regard est conditionné par un ensemble de filtres divers"

Les émotions désagréables ne sont pas les bienvenues, et pourtant elles nous informent ce qui est important pour nous, elles nous indiquent nos attentes et nos besoins non satisfaits.

Eduquer notre relation à nos émotions est un sésame pour le bonheur : celui de ne plus subir la vie et de  choisir son destin.

Accueillir nos émotions c'est l'opportunité de mieux se connaître pour faire des choix. C'est en faire une amie, c'est l'apprivoisée. C'est aller dans le sens de ce que nous voulons.

tristesse

Observer nos émotions nous permettra de mieux nous connaître et d'avoir de meilleures relations avec les autres.

Accueillir ses émotions c'est admettre qu'une émotion n'est ni bonne ni mauvaise en soi. Accueillir ses émotions c'est accepter de ne plus faire un avec elles, c'est reconnaître que je ne suis pas mon émotion, je suis juste traversée par elle. J'aime à dire qu'elle est un passager. Qu'elle vient me rendre visite.Je la vis à un instant "t" mais ce n'est pas moi de manière permanente.

Observer son émotion c'est rester neutre, c'est refuser de juger, c'est accepter tout simplement un fait.

On peut s'observer de différentes manières. Moi, je note sur un cahier. On peut s'enregistrer. Ou tout simplement s'écouter. Et toi quel est ton outil ?

Garder une trace, me permet de revenir dessus après. Et y revenir m'offre déjà la distance nécessaire pour prendre du recul, pour devenir observateur, pour ne plus m'identifier à l'émotion d'autant plus si elle est désagréable.

poupée triste

 

Voici ci dessous d'autres conseils et astuces.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/08/28/16264-comment-faire-nos-emotions-alliees?position=1&keyword=%C3%A9motions

http://www.tipi.fr/

http://sensorelive.info/

http://www.yathalmann.ch/articles/emotion/apprivoiser.htm

https://www.youtube.com/watch?v=LkDALV7fP2k

comment se libérer en 3 minutes : ho'oponopono

 

Je te remercie de partager avec moi tes observations, et tes remarques.

 

FacebookTwitterGoogle+Google GmailOutlook.comLinkedInViadeoPartager
futurPass_Present

Le moment présent

"Lorsque tu seras en accord avec la vie, tu verras que tu fais toute chose au bon moment. Tout ce que tu as à faire pour t'harmoniser est de prendre du temps pour entrer en silence et trouver le contact direct avec toi même. C'est pourquoi ces moments de paix et de silence sont d'une telle importance vitale pour toi, bien plus important que tu ne crois.

Un instrument de musique, lorsqu'il est désaccordé, crée la disharmonie ; il en est de même pour toi. Un instrument de musique doit rester accordé ; toi aussi, tu ne peux l'être à moins de prendre du temps pour être en silence. Cela ne peut se faire quand tu t'agites dans tous les sens, pas plus qu'un instrument de musique ne peut être accordé pendant qu'on en joue. C'est dans le silence que les notes peuvent être écoutées et réajustées. C'est dans le silence que tu peux entendre la petite voix tranquille, que tu peux entendre ce qu'il faut faire."

Extrait de La petite voix de Eileen Caddy

me souvenir de la connaissance

Exercice de méditation

Bonjour,

Aujourd'hui, je te propose quelques petites astuces pour méditer.

D'abord, assures toi d'être dans un endroit calme où tu ne seras pas dérangé(e). Allongé(e) ou assis(e), tu t'installes confortablement avec une petite couverture si nécessaire pour ne pas avoir froid.

Alors que tu te concentre  sur ta respiration, une main sur le ventre peut aider à te reconnecter avec ton corps, dès que ton esprit commence à vagabonder.  Tu peux également pour te recentrer sur ton corps lever la langue dans la bouche pour qu'elle touche ton palet.

Les yeux fermés, tu prends une grande respiration de manière à remplir tes poumons (en comptant de 1 à 3 au début puis tu augmentes au fur et a mesure) tu bloques et tu expires le plus lentement possible. C'est là que la main sur le ventre va t'aider à te recentrer sur ton expiration. Tu accompagnes juste le mouvement de ton ventre qui se vide. A la fin tu fais un effort (petit effort) pour vider le reste de l'air qui te reste. Tu bloques.

Et tu reprends une grande respiration comme à l'étape précédente et tu refais l'exercice autant de fois que nécessaire.

Au bout d'un moment, les pensées vont revenir. C'est normal, constate juste qu'elles sont là et c'est bien.

Il te suffit juste d'observer et de ne pas les alimenter. Ainsi, tu prends du recul. Le fait de juste  les observer  te permet de revenir à l'exercice de méditation et de reprendre  ta respiration. Ainsi quand tu te recentres sur ton corps, les idées n'ont plus de puissance et c'est toi qui reprends le contrôle.

Ralentis chaque mouvement, recentre toi sur tes sens, les odeurs, les bruits, sur ce qui se passe autour de toi …

Moi, j'aime mettre de l'encens à la lavande. La lavande aide à ralentir les flux de pensées.

La méditation est l'opportunité pour toi de laisser ton corps s'exprimer. Tu peux l'écouter. Qu'est ce qu'il a à te dire aujourd'hui ?

Comment est il ? Tendu ? Courbaturé ? Comment va ton dos ? En as-tu pris plein le dos aujourd'hui ? Quelle est la partie de ton corps qui a  besoin le plus d'être relâchée ?

Ci dessous un lien pour d'autres astuces

http://www.plusquedesmedicaments.ca/fr/article/index/meditation_techniques

En attendant tes commentaires et tes astuces,

Bises

 

stress-travail

Gestion du stress au travail

"L'inquiétude ne vide pas demain de son problème, elle vide aujourd'hui de sa force."

Corrie Ten Boom

S'il y a bien un endroit où le Bonheur est difficile à atteindre c'est au travail. On y trouve souvent des contraintes en tout genre, des collègues avec qui on est obligé de travailler alors qu'on n'a pas forcément d'affinités, des objectifs difficiles à atteindre car irréalisables. Difficile de maintenir le moral dans ces conditions. N'est ce pas ?

Un article du nouvel observateur n° 2567 alerte sur l'augmentation de la consommation de benzodiazépines en France. Selon lui un français sur 6 a consommé ces médicaments psychotropes une fois au cours de l'année. Alors que l'on constate une accoutumance aux doses et durées de ces traitements "une solution serait de favoriser des techniques de psychothérapie, de relaxation, voire de méditation, pour lesquelles le médecin n'est pas formé. On a la preuve qu'elles marchent contre le mal-être que l'on veut guérir avec un médicament".

Je te mets quelques liens pour t 'orienter vers des astuces pour améliorer un quotidien rempli de stress.

http://meditaion-mbsr-mbct.fr.over-blog.fr/article-dossier-sciences-et-avenirs-sur-la-pleine-conscience-mindfulness-mbsr-dates-des-sessions-de-rentre-118917911.html

http://www.association-mindfulness.org/mbsr.php

http://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Bonheur-sur-ordonnance

http://www.groupeinfoasiles.org/allfiles/revuedepresse/121025NouvelObs2503psychotropes.pdf

www.pourquoidocteur ?

difficulté

Vaincre les difficultés

"Les difficultés qui jalonnent le chemin sont des possibilités déguisées ; elles sont le reflet de vos attentes. Les aborder en toute quiétude vous aidera à vivre plus paisiblement et à mieux percevoir le monde".

Carl ABBOTT

La méditation… C'est pour moi un excellent moyen de lâcher prise quand les problèmes s'accumulent et que je ne vois pas de solution.

Encore faut il savoir méditer ! là, si tu as des astuces, des CD audio à partager je suis preneuse.

N'as tu pas remarqué que quand tu cherches quelque chose que tu ne trouves pas, ou quand tu  veux te rappeler de quelque chose que tu as oublié, à quel moment ça vient ? Est ce que c'est quand tu t 'acharnes, quand tu t'obstines ? Ou est ce que c'est quand tu remets à plus tard, quand tu respires un bon coup pour retrouver tes esprits ? Et quand tu t 'énerves, ou que quelqu'un ou quelque chose te met en colère, quand tu te sens dépassé ? Qu'est ce qui t'aide à reprendre tes esprits ? C'est quand tu rumines des pensées négatives ou c'est quand tu respires un bon coup et laisse un peu de temps pour que ton intuition, ton sixième sens t'inspire ?

Et quand tu avales quelque chose de travers   (au sens propre comme au figuré d'ailleurs), Qu'est-ce  qui t'aide ? Continuer à te battre et  à te débattre, ou alors rester calme, sentir  et écouter ton corps te dire comment respirer, voire même attirer à toi la bonne personne qui aura le bon geste au bon moment ?

Mieux que moi, Antony Robbins dans son livre Pouvoir illimité donne des techniques et astuces pour se donner les moyens de réussir ce qu'on entreprend sans se laisser parasiter par des peurs, des craintes, des angoisses ou par manque de confiance.

http://www.youtube.com/watch?v=7ZJ8DFzXsS0

Bises à demain pour de nouvelles aventures.